Modifier
Le Festival de Wight 70 vu par 2 Frenchies

Le Festival de Wight 70 vu par 2 Frenchies

Gaelle Kermen, Jakez Morpain (Photographe), Adam Molariss (Illustrateur)

Le Festival de Wight 70 vu par 2 Frenchies est un document d’archives, illustré de nombreuses photographies, sur le festival de musique du 23 au 31 août 1970 à Afton Down dans l’île de Wight en Grande-Bretagne.

Gaelle Kermen, 24 ans, était étudiante à l’Université de Paris-8 Vincennes en sociologie. Diariste depuis les années 60, elle se baladait partout avec un cartable en vinyle jaune qui contenait son Journal ou son Carnet de voyage. Elle a noté ses impressions au fil des heures du Festival. Le texte ici publié a conservé la version d’origine transcrite sans majuscule ni ponctuation dans les cahiers de l’année 1970. Son premier article dans la revue Esprit en novembre 1970 était tiré des notes du carnet de voyage du Festival 70.

Jakez Morpain, 23 ans, était étudiant à l’université de Paris-Dauphine en économie. Il a photographié les vues du festival au fil des jours et des nuits.

Bruno le Doze, 12 ans, dernier d’une fratrie de six enfants, était assez passionné de musique pour que sa grande sœur l’emmène dans cette aventure exceptionnelle. Il n’est plus là pour se rappeler les bons moments du Festival. Il est mort le 10 septembre 1997.

Il reste un peu vivant dans les notes et photos prises au cours du festival qui transcrivent en direct l’ambiance particulière qui régnait sur ces jours hors du temps, avec la poésie et la magie du lieu et de la musique.

Lire la suite
Éditeur : ACD Carpe Diem Langue : français
Genre : Art et Culture Sortie : 10 septembre 2017
Sous-genre : Photographie Collection : Archives

Egalement disponible chez :

Avez-vous un code promo ?

Obtenir le livre gratuitement

Biographie

Gaelle Kermen

Gaelle Kermen : diariste chronique, contemplative active, paresseuse efficace, ermite mondaine, jardinière éblouie, passionnée de la vie, autodidacte universelle.

***
Née en Bretagne le 3 mars 1946 dans une famille nombreuse, grande asthmatique, elle lit beaucoup dès son plus jeune âge et commence à écrire son Journal en arrivant à Paris à 14 ans.

Elle fait des études de Philosophie, Droit-Science politique et Sociologie, dans les Universités parisiennes : Sorbonne, Droit de la rue d'Assas et Centre Expérimental de Vincennes devenue Université de Paris-8. Elle obtient un Certificat d’Études Littéraires Générales, trois Licences et une Maîtrise en Sciences Humaines (mention TB) en 1972 avec Jean-Claude Passeron. Elle fait deux ans de recherche en Doctorat d’État en Science Politique avec Jean-Marie Vincent, Université de Paris-8.

Pendant ses études, elle travaille en Haute-Couture, chez Louis-Féraud, Pierre Balmain et Courrèges, grands couturiers parisiens. Elle est aussi pigiste à la revue Esprit et fait des émissions de radio à France-Culture (Panorama culturel de la France) et de télévision (Post-Scriptum de Michel Polac) à Antenne 2.

Elle se marie en 1974, vit en Ariège le retour à la nature, divorce en 1985. Elle reste alors en Bretagne dans une chaumière restaurée, où a été créée une crêperie aux produits naturels de 1976 à 1986, qui reçoit de nombreuses personnalités artistiques, littéraires, politiques.

Elle vit cinq ans avec le peintre Yves Samson (1953-2006) qu'elle soutient dans son œuvre abstraite. Elle élabore son catalogue raisonné.

En 1991, un état de mal asthmatique la plonge dans une expérience de mort approchée. Elle s'en sort en inventant une méthode de gestion du temps, sur les rythmes personnels de chronodynamie.

En 1995, elle s'investit dans l'Internet, qui lui permet de vivre en ermite en Bretagne, tout en communiquant avec le monde entier. Elle publie en ligne en février 97 son roman de jeunesse, Aquamarine 67. Elle est webmaster de plusieurs sites, avec une boutique en ligne dès 1998.

En vivant à son rythme, sa vie s'améliore. Elle peut restaurer elle-même le domaine, faisant les travaux sur la chaumière et dans le jardin. Depuis 2005, elle tient ses Cahiers de chantier, où elle décrit ce qu'elle fait seule, simplement, cherchant l'efficacité sans se fatiguer.

Elle vit sobrement, frugalement même, appréciant toutes les richesses locales en herbes sauvages, plantes comestibles, fruits de mer. Elle utilise toujours des matériaux naturels, comme le chanvre pour isoler la chaumière. Elle note ses expériences, ses trouvailles, ses erreurs, ses trucs, pour bien vivre avec peu de moyens.

Depuis 2009, elle se consacre à la saisie informatique de ses Cahiers (plus de 15.000 pages), à leur mise en forme et à leur publication.

Gaelle Kermen a élevé seule ses trois enfants : deux filles de son premier mariage et une fille de sa relation avec le dessinateur-peintre Yves Samson (1953-2006).

Gaelle Kermen écrit sur la vie, le temps, la nature, le rythme des saisons, la littérature, la musique, la peinture, la politique, l'histoire du monde, les technologies, le jardin, le travail du bois ou du chanvre, la sculpture du paysage. Elle connait les herbes sur la terre et les étoiles dans le ciel. Elle milite au quotidien à petits pas et grand sens pour la construction d'un cadre de vie permettant l'épanouissement de chacun en harmonie avec le monde qui le porte.

Bibliographie

Aquamarine 67, roman-vérité 1967-72
Au Loin un Phare, #01 1960-65
Le Vent d’Avezan #02 1965-66
Le Soleil dans l'Oeil #03 1966-68
Les Maquisards du Bois de Vincennes, #04 1969
Journal 60, 1960-1969
Scrivener plus simple, le guide francophone pour Mac, 2016
Scrivener plus simple pour Windows, 2016

Lire la suite

Du même auteur

Écrire à l'auteur

Vous devez être connecté(e) pour envoyer un message. Se connecter

track